Notre équipeContactBONUS





 

ACCUEILDernier numéroAnciens numérosActualitéForumLiensPartenaires

Interview de Gin Piau
Propos recueillis par Philippe Pratx
pour La Nouvelle Revue de l'Inde et Indes réunionnaises

      Sans conteste, Shah Rukh Khan est un des deux ou trois acteurs actuels, dans l'univers bollywoodien et bien au-delà, à jouir d'un statut de vedette culte. Ses inconditionnels diront qu'il est l'unique... Gin Piau a souhaité faire mieux connaître ce monument du cinéma indien à un public français de fans, mais aussi de curieux désireux d'en savoir un peu plus sur l'acteur et l'homme SRK... Elle nous propose donc sa biographie, aux éditions Tensing.
   Lisez aussi un extrait...

LNRI/IR : Gin Piau, pourriez-vous tout d'abord vous présenter à nos lecteurs ?

GP : Attachée Commerciale à l’ambassade de Grande Bretagne je me suis familiarisée avec le cinéma indien lors de mes missions au festival de Cannes. Mais c’est par l’intermédiaire d’une amie indienne que j’ai pénétré l’univers des films de SRK.

LNRI/IR : Qu'est-ce qui vous séduit dans la culture indienne ou dans l'Inde en général ? Quels sont vos liens avec cet univers ?

GP : J’ai eu dès mon enfance une attirance profonde pour l’Inde et la culture indienne, qui n’a cessé de grandir au fil des années et bien sûr le milieu de l’ambassade n’a fait que renforcer cette attirance. L’Inde me fascine. J’aime son histoire, son passé, son architecture, sa cuisine, ses langues et plus particulièrement l’hindi que je suis en train d’apprendre.
   Invitée à l’ambassade de Grande Bretagne à Delhi où j’ai séjourné quelques temps, j’ai surtout visité le nord et nord-ouest de l’Inde.

LNRI/IR : Vous avez un jour découvert, au détour d'un film de Bollywood, la star Shah Rukh Khan... pouvez-vous nous dire ce qui s'est passé alors ?

GP : J’ai découvert SRK  dans le film Kal Ho Naa Ho,  cela a été pour moi une révélation. J’ai profondément aimé l’histoire, la façon dont SRK remplissait l’écran avec sa manière très particulière de livrer ses émotions. Les prises de vue, la lumière, tout est si différent des films occidentaux. J’ai eu  envie de mieux connaitre  cet acteur et ses films. Je les ai tous achetés.  J’ai ensuite eu l’envie de rencontrer Shah Rukh Khan en personne sans savoir quelles difficultés m’attendaient. Rencontrer SRK est une grande aventure, surtout quand on n’appartient pas à la famille du cinéma indien. Il faut beaucoup de détermination et de patience.

LNRI/IR : Depuis lors, vous avez eu en effet la chance de pouvoir rencontrer SRK en personne : l'homme est-il conforme à l'image qui peut ressortir de ses films ?

GP : J’ai eu effectivement la chance de rencontrer SRK à plusieurs reprises à Paris et Londres et d’y être  invitée dans sa nouvelle résidence.
   C’est un être délicieux, courtois, drôle. Lorsqu’il est avec vous il vous donne tout son temps et son écoute. On associe souvent l’homme à l’image qu’il renvoie dans les films, je crois qu’il  est la somme de tous les rôles qu’il interprète.

LNRI/IR : Quelles sont, selon vous, les grandes qualités, et les éventuels défauts, de l'acteur SRK ?

GP : SRK est un perfectionniste, un travailleur acharné, il est sincère. Il a l’art d’interpréter toutes sortes de caractères et de rôles avec une aisance authentique.   Il épouse les personnages jusqu’à la fusion. Son jeu d’acteur passe par toute une palette d’émotions et de sentiments.  C’est un comédien complet.
   En ce qui concerne ses défauts éventuels peut être surjoue-t-il parfois  ses personnages, ceci s’explique en partie par son expérience théâtrale.

LNRI/IR : Et sur le plan humain plus généralement ?

GP : C’est un homme généreux et bon avec une grande foi. C’est probablement cette foi qui détermine l’homme qu’il est.
   Il est extrêmement intelligent et cultivé. Il est profondément gentil. Il est séduisant. C’est impressionnant de voir combien cet homme est adulé et combien il reste simple et équilibré.
   Shah Rukh peut paraitre quelquefois arrogant. C’est un homme timide et je crois qu’il a tout simplement l’audace des timides.

LNRI/IR : Pour ceux qui ne connaissent pas SRK (et donc qui ne connaissent pas le cinéma de Bollywood), quels sont les trois films de la star que vous conseilleriez, et pourquoi ?

GP : Veer Zara
Devdas
Khabi Khushie Kabhi Gham
   C’est un choix difficile. J’ai choisi ces films parce que ce sont pour moi des films cultes. Shah Rukh Khan y excelle. Pour des occidentaux approcher le cinéma indien est une expérience, le film est long, il y a des codes. J’ai choisi ces films parce qu’ils sont peut-être plus faciles à pénétrer et ils représentent l’essence même des films de SRK.

LNRI/IR : Pouvez-vous nous dire comment a été réalisé et comment est conçu le livre que vous consacrez à SRK ?

GP : J’ai regardé tous les films de Shah Rukh Khan, écouté et lu ses interviews, les articles, les livres écrits sur lui et enfin je l’ai rencontré plusieurs fois.  Je lui ai parlé de mon projet, il semblait très touché. Après avoir digéré toutes ces informations, j’ai commencé à écrire ce livre.
   J’ai avant tout voulu écrire un livre en français par opposition aux livres qui existent déjà et qui sont en anglais.  Mon but étant de présenter l’acteur et, par le biais de ses citations, montrer l’homme.
   J’ai écrit ce livre pour les fans - sachant qu’ils sont nombreux à collectionner ses citations - et leur proposer une sorte de bible sur les différents domaines de sa vie. Et à ceux qui s’intéressent aux films indiens de découvrir Shah Rukh Khan et les films de Bollywood.

LNRI/IR : Quel regard portez-vous sur Bollywood et sur le cinéma indien actuel de façon plus générale ?

GP : Les films indiens représentent un genre à part entière et n’ont rien à envier aux films américains. Sur la quantité de films qui sortent chaque année en Inde, comme aux Etats-Unis d’ailleurs, il y en a des bons et des moins bons. Ce qui pourrait représenter un risque pour les films indiens serait de s’aligner au format des films occidentaux.

LNRI/IR : La France accorde-t-elle selon vous à ce cinéma la place qu'il mérite ?

GP : Je regrette le manque d’ouverture de la France sur le cinéma indien, bien que ces dernières années, les choses semblent changer. De plus en plus de salles non seulement à Paris mais dans la France entière commencent à projeter des films indiens comme le Gaumont Parnasse sans oublier le cinéma Brady à Paris qui fut l’une des premières salles à projeter des films tamouls et hindis.

LNRI/IR : Hormis SRK, quels sont vos acteurs, vos actrices, mais aussi vos réalisateurs préférés ?

GP : J’aime beaucoup Amitabh Bachchan cela va sans dire, mais aussi Irfan Khan, Salman Khan, Saif Ali Khan. Rani Mukherjee, Preity Zinta, Aishwarya Rai, Karina Kapoor, Kajol, Madhuri Dixit.
   En ce qui concerne les réalisateurs il y a bien sûr et avant tout Yash Chopra qui malheureusement nous a quittés, Karan Johar, Ashutosh Gowariker, Farah Khan.

LNRI/IR : Avez-vous d'autres projets liés à SRK, au cinéma indien ou à l'Inde ?

GP : La version anglaise de L’Univers Shah Rukh Khan devrait paraitre début septembre sous forme de e-book.

© La Revue de l'Inde et Indes réunionnaises 2013

Extrait

   Il est difficile d'imaginer qu'une star ait une autre vie en dehors de la scène, de 1'écran. Shah Rukh entretient de multiples activités bien au-delà de la star et de l'acteur, mais qu'en est-il de ses loisirs ? Où trouve-t-il le temps ?
   L'homme aux activités multiples a-t-il le temps d'avoir des hobbies ?  L’homme de réflexion, d'action, toujours en mouvement, la vie de Shah Rukh est centrée d'abord sur son travail qui lui laisse peu de temps pour des loisirs quelconques. Des son enfance il est passionné par le sport en général et plus particulièrement par le cricket et le football. Promis à un avenir de professionnel, si un accident malchanceux de football ne l'avait contraint à abandonner le sport, il développera sa passion d’une autre manière en achetant l’équipe de cricket de Kolkata en 2008.
   Il a aussi la passion des livres. Les médias rapportent qu'il aurait cinq mille livres dans sa bibliothèque. Shah Rukh confie : Je lis trois livres en même temps. Je viens juste de terminer le thriller La Forteresse digitale de Dan Brown et maintenant je lis un livre sur la Kabbale. Je lis aussi Les cinq personnes que vous rencontrez au paradis, un roman de Mitch Albom sur toutes les personnes que l’on croise sur terre et leur importance dans nos vies. Avant cela j'ai lu le livre Le curieux incident du chien pendant la nuit de Mark Haddon. Je vais dans les librairies quand je suis à Londres ou en Amérique. Je prends un café et parcours des livres pendant des heures. Chose que je ne peux pas faire en Inde. Je reviens avec des sacs chargés de livres. Je suis toujours arrêté aux douanes.
  
Les livres lui permettent de s'évader, d'être dans un autre univers. Lire est peut-être un des seuls moments qui lui permettent de s'arrêter d'échafauder d'autres projets encore et de s'éloigner pour quelques moments de l'amour dévorant de ses fans, de leurs cris, pour revenir à une vie normale ; et tout à la fois ne laisser aucune prise à la nostalgie. Shah Rukh dit qu'il a besoin d'être sans cesse en activité. Il est non seulement lecteur mais aussi écrivain à ses heures perdues. Il écrit ses mémoires Twenty Years of a Decade qui devraient en principe être publiés prochainement.
   Il a aussi une autre passion, celle des jeux vidéo. Surnommé Gizmo freak par ses amis, il achète les derniers jeux vidéos sortis pour les offrir à ses enfants et en fait il est le premier à les tester. Il confie qu'il préfère la Playstation à la Xbox. Bien qu'il avoue ne pas aimer les voyages, ceux-ci lui permettent de s'adonner à la lecture ou aux jeux vidéo.
   Plus que la vie mondaine, les cocktails, les fêtes et autres, il aime rester avec sa famille et ses amis pour jouer à des jeux de société ; il aime aussi organiser des jeux de piste dans Mannat pour ses enfants et leurs amis. Il confie : Je suis plein d'énergie mais j'apprécie les petites choses de la vie comme m'asseoir et regarder un écureuil monter aux arbres ou dormir sur la terrasse l’été à Delhi. Ce sont les meilleures choses qui peuvent m'arriver dans une journée. Il prend peu de vacances. Avec les années, il essaie de passer plus de temps avec sa famille. l aime aller au moins une fois par an à Londres où il se promène à Hyde Park et joue avec son fils Aryan au football pendant que sa fille Suhana donne à manger aux canards.
   Toutes les passions, tous les hobbies de Shah Rukh ne sont à 1'égal de l'amour qu'il a pour le travail. Shah Rukh fait partie de ces gens pour qui le travail représente un hobby à part entière.

© Gin Piau - L'Univers Shah Rukh Khan - "Hobby", pages 89-90 - Editions Tensing

 

 


Le site de La Nouvelle Revue de l'Inde est une création Scarabée